Chaleur

Message important

La personne qui a au moins un symptôme lié à la COVID-19 ou qui est en attente pour passer un test de dépistage ou en attente d’un résultat, qui est identifiée comme un cas ou un contact étroit d'une personne qui a la COVID-19 ou qui revient de voyage NE DOIT PAS FRÉQUENTER DE LIEUX PUBLICS INTÉRIEURS POUR SE RAFRAÎCHIR. 

La chaleur extrême dans le contexte de la COVID-19

Consignes pour les personnes en isolement à cause de la COVID-19 

Si la température intérieure du logement devient trop élevée et que les mesures recommandées pour se rafraichir ne suffisent pas, les cas et contacts en isolement peuvent sortir de chez eux pour avoir un répit dans un endroit plus frais à l'extérieur, même si la cour est partagée ou qu'il est nécessaire de sortir de la cour pour trouver un endroit ombragé. Il est primordial que ces personnes respectent les consignes
suivantes :

  • Porter un masque ou un couvre-visage (si possible privilégier le masque médical).
  • Se laver les mains à l’eau tiède et au savon pendant au moins 20 secondes après avoir mis le couvre-visage mais avant de sortir du logement.
  • Prendre un répit de la chaleur uniquement dans un endroit extérieur à l’ombre comme par exemple un parc.
  • Garder en tout temps une distance d’au moins 2 mètres avec les autres.
  • Se désinfecter les mains avec un désinfectant à base d’alcool juste avant de retourner à l’intérieur.

Consignes pour le confort du port du masque 

Les recommandations suivantes visent à augmenter le confort pour les travailleurs ou la population en contexte de chaleur :

  • Choisir un masque de qualité bien adapté à la forme et à la taille du visage pour réduire l’inconfort et bien ajuster la bande au niveau du nez.
  • Favoriser la respiration par le nez, car elle génère moins de chaleur et d’humidité retenues dans le masque.
  • Changer le masque lorsqu’il devient humide à cause de la respiration, de la sueur ou qu’il est souillé (emporter quelques masques de rechange).

Voici des recommandations additionnelles pouvant améliorer le confort : 

  • Nettoyer le visage avant et après le port du masque.
  • Pour prévenir les inconforts, éviter d’utiliser des crèmes ou lotions pouvant bloquer les pores de la peau (ex. : fond de teint).
  • Étendre de la crème hydratante sur la peau après avoir porté le masque.
  • Atténuer l’inconfort lié à la chaleur en refroidissant le front et le cou, même en portant le masque.
  • En milieu de travail intérieur, assurer une ventilation adéquate et mettre en marche l’air climatisé, s’il y a lieu.

Utilisation sécuritaire des ventilateurs 

En dehors des épisodes de chaleur extrême et en contexte de pandémie, il n’est pas recommandé d’utiliser des ventilateurs puisque ces derniers, s’ils se trouvent à proximité d’une personne infectée, peuvent générer un flux d’air et contribuer à disperser les aérosols expectorés au-delà de 2 mètres.

Toutefois, dans un contexte de chaleur extrême, ou lorsque la température à l’intérieur dépasse significativement les paramètres de confort, l’utilisation de climatiseurs portatifs et de ventilateurs électriques est jugée appropriée lorsqu’ils sont utilisés adéquatement, en accordance avec les consignes d'entretien du fabriquant, en respectant les /typo3conf/l10n/fr/rtehtmlarea/Resources/Private/Language/fr.locallang_accessibilityicons.xlf:external_link_new_window_altTextconsignes sanitaires de base pour éviter la transmission du SRAS-CoV-2 dans l'espace et en concomitance avec les mesures d'atténuation de la chaleur passives (ex. : maintien d'une ventilation adéquat des lieux, utilisation de rideaux, de stores, de pare-soleil; port de vêtements plus amples, légers et clairs; hydratation par consommation d’une quantité adéquate d’eau; réduction de l’exposition directe au soleil; évitement des activités physiques intenses).

  • Selon la disponibilité des appareils, utiliser des ventilateurs sur pied ou des appareils de climatisation localisés (portables, de fenêtres, split) en évitant de diriger le flux d'air sortant vers les visages des personnes.
  • Diriger le flux d’air vers des surfaces telles que les murs, ou installer un déflecteur (volet orientable) ou un écran devant l’appareil.
  • Maintenir les ventilateurs sur pied en position fixe (pas d’oscillation) et maintenir la vitesse du flux d’air de l’appareil à un bas niveau. Les ventilateurs de plafond devraient être opérés de façon à générer un flux d’air ascendant. 

Certaines personnes sont plus à risque de souffrir de la chaleur :

  • les personnes âgées de plus de 65 ans (surtout ceux vivant en milieu non-climatisé);
  • les sportifs et ceux travaillant dehors ou dans des milieux où le procédé industriel dégage de la chaleur;
  • les nourrissons et tout-petits (0 à 4 ans);
  • les personnes seules et en perte d’autonomie;
  • les personnes souffrant de maladies chroniques, de problèmes de santé mentale ou de dépendance ou vivant une situation d'itinérance. 

 

Les enfants de 0 à 4 ans

Ne jamais laisser un enfant ou un animal seul dans une voiture ou une pièce mal ventilée, même quelques instants. 

Pour connaître les précautions à prendre pour les enfants (0-4 ans), consultez , consultez la documentation destinée aux parents et à l'entourage (PDF)

Le texte est disponible en plusieurs langues (PDF)  : 

 

Que pouvez-vous faire pour aider les personnes vulnérables?

  • Prenez de leurs nouvelles régulièrement.
  • Assurez-vous qu’elles suivent les conseils de prévention et offrez leur de trouver de l'aide, au besoin.

Comment prévenir les problèmes de santé liés à la chaleur?

S'hydrater souvent 

  • Boire beaucoup d'eau, sans attendre d'avoir soif. Suivre les indications de son médecin concernant la quantité de liquide à boire, s’il y a lieu.
  • Éviter les boissons à forte teneur en caféine ou en alcool, car elles peuvent augmenter la déshydratation. 
  • Pour le bébé allaité, offrir le sein à la demande. Pour le bébé nourri aux préparations commerciales pour nourrisson, en offrir souvent. Pour le bébé de plus de six mois, offrir de l'eau en petites quantités après ou entre les boires.

Se rafraîchir souvent

  • Prendre une douche ou un bain frais aussi souvent que nécessaire ou se rafraîchir la peau avec une serviette mouillée plusieurs fois par jour.
  • Passer au moins quelques heures par jour dans un endroit climatisé ou plus frais de sa résidence.
  • Fermer les rideaux ou les stores lorsque le soleil brille, et ventiler si possible sa résidence lorsque la nuit est fraîche.

Se protéger de la chaleur et du soleil dehors 

  • Limiter les efforts physiques. Pour les enfants, limiter leurs activités intenses à l’extérieur tel les sports d’endurance.
  • Garder les bébés et jeunes enfants à l'ombre. 
  • Porter des vêtements de couleur pâle, des lunettes de soleil qui protègent contre les rayons UVA et UVB, un chapeau à large bords et une crème solaire approuvé par l’/typo3conf/l10n/fr/rtehtmlarea/Resources/Private/Language/fr.locallang_accessibilityicons.xlf:external_link_new_window_altText Association Canadienne de dermatologie.
  • Favoriser des activités avant 10 h et après 16 h, alors que la chaleur est moins intense.

Pour en savoir plus, consultez le feuillet d’information Il fait très chaud! (PDF).

Le texte du feuillet a été traduit en plusieurs langues (PDF) : 

Une capsule audio est également disponible dans les langues suivantes : 

Facteurs de risque

Il y a plus de risques de ressentir des malaises dus à la chaleur :

  • lorsque le taux d’humidité est élevé;
  • lorsque le vent est faible ou absent;
  • lorsqu’une période de chaleur se produit alors que le corps n’est pas habitué à la chaleur, par exemple tôt dans la saison ou subitement après une période de temps frais;
  • lorsque la chaleur dure pendant plusieurs jours sans répit;
  • lorsque les températures durant la nuit sont élevées;
  • dans les villes, où la température est généralement plus élevée qu’à la campagne.

Symptômes nécessitant la surveillance de l'évolution de l'état de santé

Chez les adultes

Il est important de surveiller toute dégradation de l’état de santé chez un adulte qui présente les symptômes suivants :

  • maux de tête;
  • crampes musculaires;
  • enflure des mains, des pieds et des chevilles;
  • apparition de petits boutons rouges sur la peau, appelés « boutons de chaleur »;
  • fatigue inhabituelle ou épuisement;
  • malaise généralisé;
  • signes de déshydratation :
    • forte soif,
    • diminution du besoin d’uriner,
    • urine foncée,
    • peau sèche,
    • pouls et respiration rapides.

Si vous avez des questions sur votre état de santé, appelez Info-Santé 811 ou consultez un professionnel de la santé, par exemple un pharmacien.

Quand consulter

D’autres symptômes nécessitent toutefois l’intervention rapide d’un médecin, c’est-à-dire dans un délai de moins de 2 heures. Il faut se rendre immédiatement à l’urgence ou composer le 9‑1‑1 lorsqu’un adulte présente un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • difficulté à respirer;
  • convulsions (raideur du corps et contractions saccadées et involontaires des muscles);
  • signes de dégradation de l’état de conscience :
    • confusion,
    • comportement inhabituel,
    • agitation,
    • hallucinations,
    • absence de réaction aux stimulations;

  • perte de conscience;
  • signes d’un coup de chaleur :
    • température de plus de 39,5 ºC (103,1 ºF) au thermomètre buccal ou de plus de 40 ºC (104 ºF) au thermomètre rectal,
    • peau sèche, rouge et chaude ou pâle et froide,
    • étourdissements ou vertiges,
    • paroles confuses et illogiques,
    • comportement agressif ou bizarre,
    • malaise généralisé.

Le coup de chaleur est l’effet le plus grave de la chaleur. Il peut survenir subitement et entraîner la mort à très court terme s’il n’est pas traité.

Chez les bébés ou les enfants

Certains symptômes peuvent indiquer la présence de complications liées à la chaleur :

  • peau, lèvres ou bouche sèches;
  • couleur anormale de la peau, qui devient pâle ou rouge;
  • maux de tête;
  • yeux creux et cernés;
  • urine foncée et en moins grande quantité;
  • vomissements, diarrhée;
  • agitation inhabituelle, irritabilité ou confusion;
  • difficulté à respirer;
  • somnolence, sommeil prolongé et difficulté à se réveiller;
  • température corporelle de plus de 38,5 ºC (101,3 ºF) au thermomètre rectal ou de plus de 37,5 ºC (99,5 ºF) au thermomètre buccal. (Note : il n’est pas recommandé de prendre la température par voie buccale chez les nouveau-nés, les bébés et les enfants de moins de 5 ans.)

Quand consulter

La détérioration de l’état de santé d’un enfant, surtout en bas âge, peut être rapide et difficile à percevoir. Lorsque le bébé ou l’enfant présente des symptômes, une consultation médicale est généralement nécessaire. Dans le doute, vous pouvez appeler Info-Santé 811. En cas d’urgence, composez le 9‑1‑1.