Semaine des soins infirmiers 2018

Des projets d’équipe qui se démarquent

Lors de la Soirée méritas des soins infirmiers 2018 du CISSS de Laval, six équipes en soins infirmiers ont remporté un Prix d’excellence. Les Prix d’excellence sont offerts par le conseil des infirmiers et infirmières du CISSS de Laval dans le cadre de la Semaine des soins infirmiers. Consultez les textes de présentation de chaque prix de groupe.

Comité d’harmonisation de la pratique infirmière en GMF de Laval

Les membres du Comité d’harmonisation de la pratique infirmière en groupes de médecine de famille lors de la Soirée méritas des soins infirmiers.

En 2003, le projet de loi 90 Loi modifiant le Code des professions et d’autres dispositions législatives dans le domaine de la santé a été adopté. Cette loi facilita l’utilisation optimale des compétences des professionnels de la santé est entrée en vigueur, ce qui permet, entre autres, au personnel infirmier d’avoir recours aux ordonnances collectives.

Avec le temps, plusieurs ordonnances collectives et protocoles ont été développés dans les groupes de médecine de famille (GMF) de Laval. Toutefois, ces outils ont été adaptés à l’image de chacun des milieux selon les besoins spécifiques de chaque clinique, si bien que nous retrouvions autant d’ordonnances collectives sur un même sujet qu’il y avait de GMF. De plus, l’autonomie professionnelle des infirmières n’était pas optimisée puisque ces outils n’étaient pas utilisés à leur plein potentiel. 

 

En réponse à cela, le Comité d’harmonisation de la pratique infirmière en GMF a été créé en 2009 pour optimiser la pratique infirmière. Des travaux ont été mis en place pour harmoniser les outils existants, pour en développer de nouveaux qui répondent aux besoins de la clientèle en GMF et pour offrir des formations aux infirmières.

 

La pratique infirmière en GMF a grandement évolué depuis, si bien que la pratique collaborative et pluridisciplinaire fait partie du quotidien. Le comité est passé de six à neuf membres et a été renommé Comité d’harmonisation de la pratique infirmière en GMF de Laval. 

 

Le CISSS de Laval est le seul au Québec à s’être doté d’un tel comité garantissant l’encadrement et le déploiement de la pratique infirmière en GMF

Groupe de six préposés aux bénéficiaires mentor pour la formation en soins palliatifs et de fin de vie

Les préposés aux bénéficiaires mentor qui ont se sont impliqués dans la formation en soins palliatifs et de fin de vie

Six préposés aux bénéficiaires ont eu comme mandat de s’impliquer dans la formation en soins palliatifs et de fin de vie. Bien que cette formation était à bâtir et suscitait beaucoup de réaction, ils ont décidé de relever le défi à condition de recevoir le soutien nécessaire.

Ils se sont donc impliqués tout en gardant la même motivation face à ces changements. Ils ont investi du temps pour développer des outils qui ont servi à la formation. Jusqu'à présent, ils ont formé 25 préposés aux bénéficiaires, ils sont les seuls mentors du CISSS de Laval à donner cette formation à un si grand nombre de préposés. Ils se sont également déplacés sur les unités de vie pour rencontrer leurs collègues pour faire des suivis avec eux.

Chacun des six préposés aux bénéficiaires a contribué à l’évolution positive de ce projet; il s’agit d’un modèle de persévérance. 

 

Groupe d’infirmières auxiliaires en DI, TSA et DP

Le groupe d'infirmières auxiliaires en DI, TSA et DP

Dans la foulée des travaux entourant l’amélioration des services rendus aux usagers à domicile, les infirmières auxiliaires travaillant en déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme et déficience physique (DI, TSA et DP) ont dû s’adapter rapidement et efficacement à plusieurs changements au cours de la dernière année.

Que ce soit dans des projets comme l’informatisation des routes, l’ajout des prélèvements à domicile, la médication entérale ou dans la mise en place de triade d’infirmières et d’infirmières auxiliaires, elles ont a toujours offert des performances exemplaires de soins à domicile. C’est avec détermination, dynamisme et résilience qu’elles ont traversé ces réorganisations de travail.

En peu de temps, elles ont su travailler en collaboration avec les infirmières et autres travailleurs de la santé. Au cours de ces nombreux changements, elles ont toujours travaillé ensemble en adoptant une attitude positive en mode solution. Leur esprit d’équipe a fait en sorte que les projets ont pu se concrétiser plus facilement et efficacement. Elles ont su s’adapter avec brio à diverses clientèles et à de nouvelles pratiques.

La passion de ce groupe d’infirmières auxiliaires est exemplaire et elles sont des modèles à suivre. 

Équipe de soins dans l’Établissement de détention Leclerc

Les membres de l'équipe de soins dans l’Établissement de détention Leclerc

Le service de santé de l’Établissement de détention Leclerc de Laval a vu le jour en septembre 2014. Ce service est formé d’une équipe d’infirmières, d’infirmières praticiennes spécialisées, d’une agente administrative, d’une travailleuse sociale, d’un médecin et d’une psychiatre afin d’assurer la prise en charge optimale de la personne incarcérée.  

Bien qu’elle relève d’un établissement de détention provincial, l’équipe est la première à intégrer dans sa pratique des protocoles et des ordonnances collectives des pénitenciers fédéraux. Cela permet d’améliorer l’offre de service à la communauté incarcérée et d’élargir le rôle infirmier. 

Ce service de santé du CISSS de Laval est unique en son genre et il rayonne dans tout le Québec. En effet, l’Établissement de détention de Rivière-des-Prairies, situé à Montréal, procède à la réorganisation de sa structure un utilisant le modèle mis en place à Laval.  

Le service de santé a relevé récemment un défi de taille en s’adaptant à une nouvelle réalité : le transfert de la clientèle féminine incarcérée de la Prison Tanguay. Tout un travail de coordination des soins a été fait et de nouveaux services de santé aux femmes ont été ajoutés pour ces quelques 250 détenues.  

Cette équipe est un exemple de performance, de résilience et d’innovation au CISSS de Laval. 

Déploiement des visites intentionnelles de prévention des chutes à l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé

L'équipe du 4e ON de l'Hôpital de la Cité-de-la-Santé

Une équipe de quatre membres en soins infirmiers a été formée pour préparer une tournée de visites intentionnelles auprès des patients afin d’évaluer leurs besoins dans le but de prévenir les chutes. Ces quatre personnes ont été initialement identifiées pour leur leadership et leur capacité à bien représenter leurs collègues. 

En collaboration avec les conseillères cliniques et les gestionnaires, les membres de l’équipe ont élaboré le plan de déploiement des tournées intentionnelles. Le projet est testé à l’unité du 4e Ouest-Nord et sera déployé à l’ensemble des unités de soins de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé.

C’est avec beaucoup d’engagement qu’ils ont réussi à faire vivre ce projet et à l’adapter à la réalité de leur pratique. Ils ont collaboré à l’élaboration des outils de promotion des tournées et ont identifié les facteurs facilitants, les barrières potentielles et les pistes de solution à appliquer pour le projet. Grâce à leur travail, l’implantation des visites intentionnelles s’est réalisée dans une ambiance de collaboration, de communication et d’entraide.

Les gestionnaires et les conseillères cliniques ont été agréablement surpris par le dévouement de l’équipe envers les patients. Certains membres se sont même montrés disponibles pour discuter de leur expérience positive dans le but de motiver d’autres équipes et ils ont participé au déploiement de l’approche sur d’autres unités de soins.

Cette équipe a fait vivre la flamme des soins infirmiers à tous leurs collègues et a fait surgir leur sentiment d’appartenance à leur unité. 

Unité spécifique de type 2 du Centre d’hébergement Idola-Saint-Jean

L’équipe de l’unité spécifique de type 2 au Centre d’hébergement Idola-Saint-Jean

L’équipe de l’unité spécifique de type 2 au Centre d’hébergement Idola-Saint-Jean accueille des résidents avec des profils variés : certains ont une perte d’autonomie liée au vieillissement avec des troubles graves de comportement; d’autres ont une désinhibition sexuelle; quelques-uns ont des comportements agressifs envers eux-mêmes, les employés ou les autres; et d’autres résidents font de l’errance intrusive accompagnée d’agressivité. L’unité spécifique de type 2 est la seule ressource de ce type à Laval.

Bien que la gestion des comportements de personnes présentant des troubles neurocognitifs majeurs est difficile, l’équipe en place à l’unité spécifique assure un service de qualité auprès de la clientèle. Elle doit composer avec des situations de code blanc, de micro agression au quotidien ainsi que des comportements inhabituels.

Les membres de l’équipe soutiennent aussi les autres intervenants du centre d’hébergement lorsque des résidents présentent des comportements plus complexes. Le bon travail d’équipe est vital dans ces situations.

Initialement, neuf lits d’hébergement étaient destinés aux résidents présentant des troubles de santé mentale. Depuis peu, l’unité contient 21 lits pour cette clientèle, ce qui représente un changement majeur. Les membres de l’équipe ont accueilli positivement cette annonce et ont été très optimistes malgré certaines craintes. De plus, la clientèle qui est déplacée doit s’adapter à son nouveau milieu, ce qui entraîne parfois des comportements perturbateurs.

Encore une fois, l’équipe est unie devant ce nouveau défi.