DI-TSA-DP

DI : Déficience intellectuelle
TSA : Trouble du spectre de l’autisme
DP : Déficience physique

Définition des diagnostics

Déficience intellectuelle

L’expression « déficience intellectuelle » renvoie au diagnostic que reçoit la personne qui a des incapacités intellectuelles. Il s’agit d’une personne qui présente, avant l’âge de 18 ans, des limitations significatives du fonctionnement intellectuel et du comportement adaptatif. Ces limitations font référence à des habiletés conceptuelles, sociales et pratiques qui cohabitent avec les forces que présente la personne. L’identification des limitations du fonctionnement de la personne doit tenir compte des caractéristiques des environnements fréquentés par les personnes du même âge, ainsi que de la réalité culturelle et linguistique du milieu.

Retard global de développement

L’enfant présentant un retard global de développement est un enfant qui se développe plus lentement que les autres enfants du même âge. Le diagnostic de retard global de développement est généralement associé à l’enfant de moins de six ans qui accuse un retard significatif par rapport aux autres enfants du même âge dans plusieurs sphères de son développement : motricité fine et globale, cognition, développement sensoriel et socioémotionnel, développement du langage et de la communication, activités de la vie quotidienne (alimentation, hygiène, habillement, etc.).

Un diagnostic de déficience intellectuelle, de trouble du spectre de l'autisme ou de retard global de développement peut poser des défis importants et différents. Il est donc primordial de bien connaître le diagnostic afin de pouvoir offrir les services les plus appropriés qui soient.

Trouble du spectre de l'autisme

La personne qui présente un trouble du spectre de l'autisme (TSA) présente, à divers degrés, des lacunes sur les plans de la communication et des interactions sociales. Ces lacunes se présentent sous forme de déficits en lien avec :

  • la réciprocité socio-émotionnelle;
  • les comportements communicatifs non-verbaux lors d’interactions sociales;
  • le développement, le maintien et la compréhension des relations sociales.

La personne avec un TSA présente également des comportements, activités ou intérêts restreints et répétitifs, ce qui peut se caractériser par :

  • des comportements moteurs ou langagiers stéréotypés ou répétitifs;
  • une importance démesurée accordée à la similitude, une adhésion inflexible aux routines ou à des patrons verbaux ou non-verbaux ritualisés;
  • des intérêts hautement restreints et anormaux en termes d’intensité et de nature;
  • une hyper-réactivité ou une hyporéactivité à certains stimuli sensoriels.

Ces caractéristiques sont présentes tôt dans le développement ou peuvent se manifester pleinement au moment où les demandes sociales de l’environnement dépassent les capacités limitées de l’enfant. Le profil de la personne présentant un TSA s’inscrit sur un continuum de sévérité déterminé en fonction du niveau de soutien nécessaire à un fonctionnement optimal.

Sources:

  1. /typo3conf/l10n/fr/rtehtmlarea/Resources/Private/Language/fr.locallang_accessibilityicons.xlf:external_link_new_window_altText www.autisme.qc.ca 
  2. Garcin, Nathalie et Katherine Moxness. Le DSM-5 : l'impact de la recherche sur l'évolution des concepts et des définitions du trouble du spectre de l'autisme, du trouble de la communication sociale, de la déficience intellectuelle et des retards globaux du développement. Revue CNRIS Magazine scientifique et professionnel. Vol.5 #1, Septembre 2013, p.4
  3. Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5)
  4. American Psychiatric Association, 2013