Info-Covid-19 - Pour la population

Des inquiétudes, des questions ou pour savoir quand consulter?


Pour de l'information générale sur la COVID-19 ou si vous avez des symptômes comme la fièvre, la toux et les difficultés respiratoires, composez le 
1 877 644-4545 (sans frais).

Informations sur les soins et services


Maintien d'un rendez-vous?

Si votre rendez-vous à une clinique externe ou pour une chirurgie, dans l'une des installations du CISSS de Laval, est annulé, vous serez contactés par un représentant de l'établissement. Sinon, votre rendez-vous est maintenu.

Si vous souhaitez annuler votre rendez-vous, veuillez vous adresser à la clinique pour laquelle vous êtes en attente. 

Consultez les coordonnées de nos cliniques externes. 

Services à la population : suspension et modification des horaires

À titre préventif face à la pandémie, certains services sont temporairement suspendus.
Ouvre un lien interne dans la fenêtre courante Consulter les services concernés

Centres de prélèvements

Veuillez consulter la section /typo3conf/l10n/fr/rtehtmlarea/Resources/Private/Language/fr.locallang_accessibilityicons.xlf:external_link_new_window_altTextPrélèvements pour les consignes à suivre.

Ressources à la population


Soutenir, aider et contribuer


Emploi - Je contribue

Vous avez de l'expérience ou une formation en santé et services sociaux et vous souhaitez apporter votre aide quant à la situation lié à la propagation de la COVID-19 Remplissez le formulaire Web à l'adresse suivante https://jecontribuecovid19.gouv.qc.ca  Merci pour votre intérêt!

Bénévolat - Je contribue

Vous avez à cœur le bien-être de la société québécoise et vous désirez vous impliquer bénévolement. Vous êtes à la bonne place. Nous vous invitons à visiter le site www.jebenevole.ca 

Merci pour votre intérêt!

Foire aux questions


Ordre général

Les coronavirus (CoV) sont une famille de virus qui s’attaquent aux humains ainsi qu’aux animaux. Sept coronavirus affectent l’humain : quatre causent des rhumes ordinaires et trois engendrent des syndromes respiratoires sévères (le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) et la COVID-19).

Tout comme pour la grippe saisonnière (influenza), la transmission se fait principalement par un contact avec une personne infectée par le virus. Lorsque la personne malade éternue ou tousse, elle émet des gouttelettes qui peuvent contaminer les autres lorsqu’elles s’infiltrent par le nez ou la bouche.

Comme le coronavirus peut vivre sur des objets et surfaces, il est également possible d’attraper la COVID-19 lorsqu’une personne touche des objets ou des surfaces contaminées par une personne infectée, puis porte ses mains à ses yeux, son nez ou sa bouche.

  • 3 heures sur des objets à surfaces sèches;
  • 6 jours sur des objets à surfaces humides.

Pour le moment, rien n’indique que le virus peut simplement voyager dans l’air (transmission aérienne) comme pour la varicelle ou la rougeole – il faut un contact rapproché avec une personne infectée pour être à risque de contracter la COVID-19.

C’est pourquoi, lorsqu’il s’avère qu’une personne infectée a voyagé en avion, les autorités retraceront seulement les passagers assis dans les trois rangées situées devant et derrière elle plutôt que de contacter tous les passagers de l’avion.

Il est aussi possible que le virus soit transmis par les selles, mais il s’agit de théorie pour le moment et ce serait un moyen très secondaire.

Toute personne :

  •  Qui a voyagé à l’extérieur du Canada au cours des 14 derniers jours, OU
  • Qui a fréquenté un des lieux publics ciblés par les autorités de santé publique, ou
  • Qui a été en contact étroit avec un cas confirmé ou une personne sous investigation de la COVID-19, OU
  • Qui a reçu la consigne de demeurer en isolement volontaire à domicile,
  • ET qui a de la fièvre OU de la toux OU des difficultés respiratoires.

 

 

Comme pour la grippe saisonnière, les personnes atteintes présentent de la fièvre, de la toux et des difficultés respiratoires. Certains développent une pneumonie. La grande majorité des personnes malades se remettent sur pied en se soignant à la maison, sans avoir besoin de visiter l’hôpital. Les personnes avec des complications doivent être hospitalisées.

Pour l’instant, il n’existe ni médicament antiviral pour traiter l’infection ni vaccin pour la prévenir. Mais ce ne sont pas tous les porteurs du coronavirus qui tombent malades : une certaine proportion d’entre eux – difficile à établir pour le moment – ne développent pas de symptômes.

Le nouveau coronavirus s’attaque à tous les groupes sociodémographiques. Mais comme pour la grippe saisonnière, certaines personnes sont plus à risque de développer des complications qui peuvent rendre l’infection mortelle. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) évalue présentement le taux de mortalité associé à une infection COVID-19 entre 3 et 4 %.

Les personnes âgées et les personnes qui souffrent déjà de maladies chroniques (comme les maladies respiratoires, les maladies cardiaques ou les personnes atteintes du diabète, du cancer ou celles qui sont immunodéficientes) sont plus à risque que les autres.

Selon les dernières données, la COVID-19 est plus contagieuse, mais moins souvent mortelle que le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

La COVID-19 est plus souvent mortelle que la grippe saisonnière. La mortalité de la COVID-19 est environ 10 fois plus grande que pour les virus de la grippe saisonnière qui circulent normalement. La COVID-19 est également plus contagieuse que le virus de la grippe.

Ce n’est pas encore clair. Mais il reste possible, selon l’OMS, qu’une personne présentant des symptômes très légers, comme une petite toux sèche, puisse transmettre le virus.

Emploi - général

Les personnes qui reviennent de voyage doivent absolument ne pas se rendre sur leur lieu de travail. Elles doivent respecter la consigne d’isolement pour une période de 14 jours. En cas de bris de service, un employé revient alors au travail après 7 jours en portant un masque de procédure et en prenant sa température deux fois par jour.

Les personnes qui ne reviennent pas de voyage et qui ne présentent aucun symptôme de la COVID-19 (se référer à la question des symptômes de la COVID-19) sont invitées à se rendre à leur lieu de travail, en s’assurant de respecter les règles d’hygiène de base.

Selon l’article 51 de la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST), l’employeur doit prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique du travailleur.


Pour ce faire, l’employeur doit mettre en oeuvre des mesures d’identification, de contrôle et d’élimination de ce risque biologique. À titre d’exemple, l’employeur doit appliquer les mesures d’hygiène nécessaires pour limiter la propagation du virus. Il peut aussi adopter une pratique de travail favorisant la distance sociale pour minimiser les risques. Cette pratique peut inclure des moyens tels :

 

  • éviter les réunions face à face non essentielles;
  • utiliser des outils technologiques pour les communications avec et entre les travailleurs;
  • favoriser le télétravail.

L’employeur peut également se doter d’une politique sur la présence au travail du personnel présentant des signes et symptômes de l’infection en contexte de pandémie. Les travailleurs devraient être informés de la conduite à suivre dès l’apparition des symptômes.

Quant au travailleur, il lui appartient de prendre les mesures nécessaires pour protéger sa santé, sa sécurité ou son intégrité physique et de veiller à ne pas mettre en danger la santé, la sécurité ou l'intégrité physique des autres personnes qui se trouvent à proximité des lieux de travail, selon l’article 49 de la LSST.

Dans le cas d’un refus de travail, un inspecteur de la CNESST déterminera dans les plus brefs délais si le milieu de travail présente un réel danger pour le travailleur ou non.

Actuellement, on demande un isolement volontaire à tous les voyageurs depuis le 12 mars pour une période de 14 jours. Si la personne a un test négatif à l’intérieur de la période de 14 jours, l’isolement doit être maintenu jusqu’à la fin des 14 jours, même si elle est maintenant asymptomatique. En cas de bris de service, un employé revient alors au travail après 7 jours en portant un masque de procédure et en prenant sa température deux fois par jour.


Infection, transmission et isolement

Les principaux symptômes de la COVID-19 sont les suivants : 

  • Fièvre
  • Toux
  • Difficulté respiratoire

Ils peuvent être légers (s’apparenter à un rhume) ou plus sévères (similaires à une pneumonie et à l’insuffisance pulmonaire ou rénale).

D’autres symptômes peuvent aussi apparaître : nausée, vomissement, mal de tête, douleurs musculaires, diarrhée.

En général, elle ne survit pas longtemps sur les objets : 

  • 3 heures environ sur les objets à surfaces sèches;
  • 6 jours environ sur les objets à surfaces humides.

 

De la même façon que pour se protéger de l’influenza ou de la gastro-entérite : en se lavant les mains régulièrement pendant 15 à 20 secondes, en évitant de se toucher les yeux, le nez et la bouche, en toussant dans son coude et en évitant les contacts avec les autres si on est soi-même malade, en se tenant à une distance d’au moins un mètre, idéalement deux, d’une autre personne.

Le port d’un masque n’est pas encore recommandé en dehors des soins de la COVID-19. Il n’est recommandé que pour les personnes infectées ou pour les personnes qui prennent soin d’elles. Celles qui présentent des symptômes du rhume et de la grippe peuvent porter un masque pour éviter de contaminer les autres.

Non. Le test de dépistage de type PCR (prélèvements dans le nez et la gorge) détecte la présence du virus seulement pendant l’infection. Par contre, si vous avez voyagé à l’étranger, vous devez vous placer en isolement pour 14 jours, même en l'absence de symptômes.

Tout dépend de votre situation.

Si vous éprouvez des symptômes et que vous avez voyagé récemment à l'étranger, ou que vous êtes en contact rapproché avec quelqu’un qui y est allé, vous devez communiquer avec le 1 877 644-4545.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux vous demande de ne pas vous présenter pas dans une clinique de dépistage sans avoir reçu au préalable un rendez-vous. Rendez-vous à l’urgence seulement si vous souffrez de difficultés respiratoires.

En attendant, suivez les consignes de mise en isolement : évitez les endroits publics, n’empruntez pas les transports en commun. Reportez tout rendez-vous médical non urgent. N’accueillez pas de visiteurs à la maison.

Si vous n'avez pas voyagé ni côtoyé quelqu'un qui a voyagé, vous n'êtes pas éligible au dépistage dans les cliniques de dépistage pour le moment. Mais au fur et à mesure que les cliniques ouvrent, les critères pour subir un test seront élargis. En attendant, suivez les consignes de mise en isolement : évitez les endroits publics, n’empruntez pas les transports en commun, reportez tout rendez-vous médical non urgent, n’accueillez pas de visiteurs à la maison.

Les patients hospitalisés et les travailleurs de la santé pourraient être dépistés dans d’autres situations médicales complexes, selon l’évaluation au cas par cas des situations. Le tout est appelé à changer rapidement.

Actuellement, à Laval, nous réalisons près de 400 prélèvements par jour et tous les tests sont rapidement transmis aux laboratoires compétents pour faire les analyses. Toutes les personnes qui ont subi un test de dépistage recevront, dans les meilleurs délais, un appel concernant leur résultat à la Covid-19.

L’attente vécue peut être très inquiétante pour vous et vos proches. Toutefois, soyez assuré que nous faisons tout ce qui est en notre possible pour analyser les résultats rapidement afin de vous faire un suivi concernant les résultats de votre test.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a dressé toute une liste de consignes qui peut être consultée ici. En résumé :

  • Restez à la maison.
  • Reportez tout rendez-vous non urgent.
  • Mangez et dormez seul dans une pièce de la maison.
  • Utilisez une salle de bain qui vous est réservée (si possible).
  • Évitez le plus possible d’être en contact avec les autres personnes de la maison.
  • Gardez une distance d’au moins deux mètres entre vous et les autres.
  • Couvrez votre toux et vos éternuements.
  • Lavez vos mains souvent.
  • Ne partagez pas vos assiettes, ustensiles, draps, vêtements.
  • Surveillez vos symptômes, prenez votre température chaque jour.
  • Évitez le contact direct des vêtements, draps et serviettes avec notre peau et nos vêtements.
  • Désinfectez les poignées, tables de chevet, cadres de lit et autres meubles au moins une fois par jour.

En raison de l’épidémiologie actuelle (transmission en lien avec des facteurs de risque) et de la protection qu’offre le masque de procédure, il n’y aurait aucune raison de s’isoler ou de s’inquiéter.

On tend à oublier que le masque de procédure porté par un patient ayant la COVID-19 est extrêmement efficace pour empêcher ce patient d’être contagieux.

Vous pouvez consulter les consignes du Gouvernement du Québec concernant les voyageurs et ceux qui vivent avec les personnes qui rentrent de voyage :

https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/#c46341 

On peut y lire que si vous n’avez pas de toux ou de fièvre, il n’y a aucune mesure particulière à prendre. Lavez vos mains régulièrement et évitez de partager vos objets personnels tels que : assiettes, ustensiles, verres.

Si vous avez de la toux ou de la fièvre, contactez le 1 877 644-4545.

Effectivement, il y a eu des délais en raison de l’embourbement du seul laboratoire qui effectuait le test et du succès des cliniques de dépistage. Heureusement, depuis le 19 mars 2020 PM, nous avons un corridor de services avec un des nouveaux laboratoires effectuant le test et le délai a été considérablement réduit.

Informations essentielles