Maltraitance

Qu’est ce que la maltraitance ? 

Un geste singulier ou répétitif ou un défaut d’action appropriée qui se produit dans une relation où il devrait y avoir de la confiance et qui cause, intentionnellement ou non, du tort ou de la détresse à une personne

Quels sont les types de maltraitance?

  • Maltraitance psychologique
  • Maltraitance physique
  • Maltraitance sexuelle
  • Violation des droits
  • Âgisme
  • Maltraitance matérielle ou financière
  • Maltraitance organisationnelle

Quelles formes peut-elle prendre?

La maltraitance peut prendre deux formes :

  •  La violence : Malmener une personne ou la faire agir contre sa volonté, en employant la force ou l’intimidation.
  • La négligence : Ne pas se soucier de la personne, notamment par une absence d’action appropriée afin de répondre à ses besoins.  

Quels facteurs peuvent rendre la personne plus à risque de vivre de la maltraitance?

Caractéristiques liées à l’environnement de la personne qui la rendent plus à risque :

  • Cohabitation avec un ou plusieurs de ses proches
  • Conflits avec des membres de la famille ou des amis
  • Inaccessibilité des ressources, isolement géographique
  • Isolement, réseau social peu développé
  • État de dépendance financière à un tiers lié au statut de parrainage et en contexte d’immigration
  • Partage du même domicile par la personne aînée et la personne maltraitante
  • Tension dans la relation entre la personne aînée et celle qui lui donne de l’aide 

Quels facteurs peuvent rendre la personne plus vulnérable par rapport à la maltraitance?

Caractéristiques propres à la personne qui peuvent la rendre plus vulnérable :

  • Âge avancé
  • Analphabétisme
  • Apparence négligée (ex. : odeurs, allure, etc.)
  • Comportements perturbateurs ou violents
  • Problèmes de consommation (ex. : alcool, drogues, etc.)
  • Dépendance à autrui pour la gestion des finances personnelles ou pour les soins de base (ex. : alimentation, hygiène, prise de médicaments, etc.)
  • Difficulté ou incapacité à s’exprimer
  • Difficultés financières
  • Méconnaissance du français et de l’anglais
  • Méfiance à l’égard des services publics (ex. : services de santé et services sociaux, police, etc.)
  • Présence de problèmes de santé physique ou de santé mentale, pertes cognitives
  • Être une femme

Comment agir si vous soupçonnez une situation de maltraitance ?

Créez un climat de confiance et soyez à l’écoute

  • Assurez-vous que l’environnement est sécuritaire et soyez vigilant à l’égard des dangers potentiels.
  • Trouvez un moment où vous serez seul avec la personne pour lui faire part de vos préoccupations.
  • Respectez le choix et le rythme de la personne.
  • Demandez-lui s’il y a une personne de confiance à qui elle souhaiterait parler.
  • Accompagnez la personne vers les ressources appropriées, si elle le souhaite
  • Si la personne refuse d’en parler : laissez la porte ouverte et montrez-vous disponible.

Assurez-vous de poser des questions ouvertes à la personne

  • Comment ça va ?
  • Pouvez-vous me décrire comment ça va à la maison ?
  • Comment voyez-vous votre situation ?
  • Vous semblez inquiet par rapport à vos finances. Qu’est-ce qui vous inquiète à ce sujet?
  • Est-ce qu’il y a quelqu’un qui vous rend mal à l’aise ?
  • Comment peut-on vous aider ?

Quel est le rôle du CISSS de Laval? 

L’établissement doit se conformer à la loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité, RLRQ, chapitre L-6.3. Cette loi vient préciser l’obligation pour chaque établissement de santé et de services sociaux de mettre en œuvre une politique de lutte contre la maltraitance envers les personnes vulnérables, ainsi que la mise en place d’un processus d’intervention concerté.

Tout prestataire de services de santé et de services sociaux ou tout professionnel au sens du Code des professions (chapitre C-26) qui a un motif raisonnable de croire qu’une personne est victime d’un geste singulier ou répétitif ou d’un défaut d’action appropriée qui porte atteinte de façon sérieuse à son intégrité physique ou psychologique doit signaler sans délai pour les personnes majeures suivantes :

  • toute personne hébergée dans une installation maintenue par un établissement qui exploite un centre d’hébergement et de soins de longue durée au sens de la Loi sur les services de santé et les services sociaux (chapitre S-4.2);
  • toute personne en tutelle ou en curatelle ou à l’égard de laquelle un mandat de protection a été homologué.

Le signalement doit être effectué auprès du commissaire local aux plaintes et à la qualité des services d’un établissement si cette personne y reçoit des services ou, dans les autres cas, à un corps de police, pour qu’il soit traité.

Vers qui référer une situation de maltraitance?

  • En cas d’urgence, appelez le 911
  • En cas de soupçons, appelez :
    • la ligne d’écoute et de référence Aide Abus Aînés : 1 888 489-2287

             ou

    • la ligne Info-Social : 811, option 2

 

Pour plus d'information: 

Nous vous invitons à consulter ces outils de sensibilisation 

Documents de référence

Plan d'action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2017-2022