Prévention du suicide

Que sait-on?

  • Le suicide est une problématique complexe que l’on ne peut réduire à un seul facteur. Les principaux facteurs de risque d’un passage à l’acte suicidaire sont :
    • Une tentative de suicide antérieure
    • Un problème de santé mentale
    • Un problème d’abus de substance
    • L'impulsivité
    • Le désespoir
    • La fermeture à recevoir de l'aide

  • Au Québec, selon les données provisoires pour l’année 2016, le taux ajusté de suicide était de 12,1 par 100 000 personnes ce qui représente 1 046 décès par suicide.
  • À Laval, bien que le taux de suicide soit le plus bas au Québec, le taux ajusté de suicide était de 8,8 par 100 000 personnes en 2016, nous comptons en moyenne 42 décès par suicide annuellement.
  • Comme pour l’ensemble du Québec, les hommes sont plus nombreux à décéder par suicide et le groupe des 50 à 64 ans sont tout particulièrement touchés.

Pour en connaitre davantage sur les données de mortalité par suicide :

Pour demander de l'aide

Si vous êtes inquiet pour vous ou pour un proche, n'hésitez pas : demandez de l'aide en contactant la ligne d’intervention téléphonique provinciale en prévention du suicide : 1 866 APPELLE (1 866 277-3553).
  
Par ce numéro : 
  • La population est en lien avec la ressource de sa région.
  • Les intervenants au bout du fil sont formés et compétents.
  • Ils sont disponibles 24 h par jour et 7 jours sur 7.

Pour de l'aide, la population peut aussi contacter Ouvre un lien interne dans une nouvelle fenêtre Info-Social 811 (option 2)

Notez que le Ouvre un lien interne dans une nouvelle fenêtre 911 demeure le numéro à composer pour joindre les policiers, les pompiers ou les ambulanciers en cas d'urgence. 

Que fait-on?

 

OFFRE DE SERVICE

L’offre de service de l’équipe spécialisée en prévention du suicide de la Direction de santé publique du CISSS de Laval s’inscrit dans le continuum de services. Plusieurs services sont coordonnés et offerts par l’équipe tels :

  • L’offre de formation en prévention du suicide pour les professionnels.
  • Les groupes de thérapie et de soutien pour les personnes endeuillées par suicide.
  • La coordination du programme régional de postventionLa coordination du programme de sentinelles en prévention du suicide.

Cette offre de service est offerte en continuité avec les services du CISSS de Laval et des partenaires suivants : 


 

OFFRE DE FORMATIONS

L'équipe spécialisée en prévention du suicide déploie une offre de formation en prévention du suicide qui s’inscrit en cohérence avec les bonnes pratiques, tant au niveau de la prévention du suicide que du développement de compétences.

Plusieurs formations sont offertes, adaptées en fonction du milieu de déploiement et au rôle des professionnels ciblés. L’équipe assure également du soutient clinique au besoin.

Voici les formations offertes : 

  • Intervenir auprès de la personne suicidaire à l’aide de bonnes pratiques (14 ans et plus).
  • Intervenir auprès de la personne suicidaire à l’aide de bonnes pratiques -Déclinaison Jeunesse (14-18 ans).
  • Intervenir auprès de l’enfant suicidaire (6-13 ans).
  • Les adolescents de 14 ans et plus vulnérables au suicide – Formation à l’intention des intervenants de 1er niveau du Centre de protection de l'enfance et de la jeunesse.
  • Repérer la personne vulnérable au suicide.
  • Agir en sentinelle pour la prévention du suicide.
  • Deuil et postvention.
  • Soutien clinique.

 

Pour vous aider à cibler la formation appropriée

 

Source : AQPS.

 

Pour vous inscrire

Ces formations sont dédiées aux professionnels et intervenants issus du réseau de la santé, de l’éducation et des partenaires communautaires ciblés. En raison de la forte demande, les places de formation sont attribuées en fonction des priorités régionales et des facteurs de risque de suicide des usagers desservis.

Veuillez prendre note que seules les inscriptions en provenance du territoire de Laval seront ajoutées à la liste d'attente.

Pour vous inscrire sur la liste d’attente, veuillez compléter le Démarre le chargement du fichierformulaire suivant.

Veuillez noter que des frais minimes sont exigés pour le matériel et l’accréditation de certaines formations.


LE PROGRAMME SENTINELLE 

Le programme de Sentinelle en prévention du suicide s’appuie sur le cadre de référence L’implantation de réseaux sentinelles en prévention du suicide (MSSS, 2006). Il est déployé à Laval depuis 2004-2005 et compte 17 réseaux répartis dans divers milieux. Il vise le soutien entre pairs et n’est pas adapté pour le soutien des usagers.

 

Qui peut être sentinelle? 

  • Les employés issus de milieux qui s’engagent dans le programme.
  • Des adultes de 18 ans et plus.
  • Des adultes susceptibles d’être en contact avec des personnes à risque suicidaire.
  • Des personnes qui s’engagent de manière volontaire.
  • Des personnes formées et soutenues pour jouer le rôle de sentinelles.

 

Quel est le rôle de la sentinelle? 

  • Établir le contact avec la personne en détresse.
  • Reconnaître les signes de détresse.
  • Assurer le lien entre les personnes suicidaires et les ressources d’aide du territoire.

 

Y a t-il une formation requise?

La formation Agir en sentinelle pour la prévention suicide d’une durée de 7 heures est requise.

Lors de la formation, la personne ciblée par son milieu pour y participer se familiarisera avec la problématique du suicide :

  • Apprendre à reconnaître les signes.
  • Apprendre à poser les questions.
  • Connaître le rôle de la sentinelle et celui de l’intervenant désigné.
  • Connaître les informations à transmettre.
  • Accompagner une personne à demander de l’aide.

 

Comment implanter un réseau de sentinelles dans votre milieu?
Veuillez noter que nous n’avons actuellement pas la capacité de développer et de soutenir de nouveaux réseaux. 

Pour vous inscrire sur la liste d’attente, veuillez compléter le /typo3conf/l10n/fr/rtehtmlarea/Resources/Private/Language/fr.locallang_accessibilityicons.xlf:external_link_new_window_altText formulaire suivant.

Nous vous contacterons si une place se libère. 


LES SERVICES AUX PERSONNES ENDEUILLÉES PAR SUICIDE

Les groupes

  • Enfants endeuillés suite au suicide d’un proche
    • Âge : 6 à 12 ans
    • Nombre d'enfants par groupe : minimum: 4, maximum : 8
    • Nombre de rencontre : 12
    • Fréquence des rencontres : chaque semaine
    • Objectifs généraux : Le groupe permet aux enfants de se retrouver avec d’autres enfants ayant sensiblement les mêmes réactions. À l’aide de diverses méthodes telles que le jeu, le dessin, le théâtre, etc., les enfants sont amenés à cheminer dans leur processus de deuil afin de diminuer la souffrance qui les habite.

  •  Adolescents endeuillés suite au suicide d’un proche
    • Âge : 13 à 18 ans
    • Nombre d’adolescents par groupe : minimum : 4, maximum : 8.
    • Nombre de rencontre : 12
    • Fréquence des rencontres : une semaine sur deux
    • Objectifs généraux : Le groupe permet de normaliser leur vécu avec d’autres adolescents, notamment en constatant qu’ils ne sont pas seuls à vivre cette réalité, à un âge où les pairs sont si importants. Les rencontres favorisent aussi l’acquisition d’outils et d’habiletés qui contribuent à ce que les adolescents endeuillés par suicide puissent amorcer, cheminer ou encore conclure leur processus de deuil.

  • Adultes endeuillés suite au suicide d’un proche
    • Age : 18 ans et plus
    • Nombre de personnes par groupe : environ 8
    • Nombre de rencontre : 12
    • Fréquence des rencontres : une semaine sur deux
    • Objectifs généraux : Le groupe permet de normaliser les réactions de deuil. Il vise à briser l’isolement de l’endeuillé par suicide, tout en encourageant l’augmentation de son réseau naturel de soutien. Il favorise un plus grand sentiment de contrôle et permet l’expression de la souffrance.

  • Le groupe entraide adultes
    • Âge : 18 ans et plus
    • Nombre de personnes par groupe : variable
    • Nombre de rencontre : 10 par an.
    • Fréquence des rencontres : chaque mois (arrêt pour la période estivale)
    • Objectifs généraux : Le groupe entraide adultes a pour objectif de briser l’isolement des personnes vivant un deuil à la suite d’un suicide. Il permet aux endeuillés de continuer d’avoir accès à un lieu privilégié de soutien psychosocial une fois leur démarche thérapeutique terminée.  

Il est nécessaire d’avoir déjà participé à l’un de nos groupes de thérapie pour endeuillés pour avoir accès au groupe d’entraide. Ce groupe est ouvert; les participants viennent au besoin.

 

Comment avoir accès à ces services?
Pour tous les types d’intervention de groupe, vous devez d’abord laisser un message au 450 627-2530, poste 34888. Un professionnel de l'équipe spécialisée pourra évaluer avec vous la pertinence de tels services et procéder à l’inscription pour le prochain groupe, s’il y a lieu. En dehors des heures ouvrables, vous pouvez joindre Info-Social 811 (option 2) pour amorcer le traitement de votre demande.

Ces services sont gratuits. 


LA POSTVENTION 

La postvention à la suite d'un suicide

La postvention à la suite d'un suicide constitue l’ensemble des interventions mises en place après le décès d’une personne par suicide. Ces interventions sont rapides, mais non immédiates. Elles visent autant l’apaisement des personnes que la prévention du suicide. Les modalités sont variables et comprennent à la fois des rencontres individuelles ou de groupe.

 

La postvention individuelle et familiale

Perdre un proche par suicide est une épreuve qui affecte souvent la cellule familiale, le conjoint(e) et les amis. C’est pourquoi des services sont offerts aux proches de la personne décédée par suicide, individuellement, en couple ou en famille.

Ces services sont rapides et ajustés aux besoins. Habituellement, il s’agit d’une ou deux rencontres avec des intervenants psychosociaux. Les objectifs de la postvention varient selon les situations, mais ils vise généralement à gérer les manifestations initiales suite à l’annonce du décès, à offrir du soutien et à identifier les besoins éventuels des endeuillés. De plus, de l’information est transmise afin que les endeuillés aient le plus d’outils à leur disposition pour amorcer ce deuil particulier. 

 

La postvention dans un milieu (non-scolaire)

Lorsque le suicide d’une personne survient, il importe non seulement d’offrir une postvention aux proches, mais aussi aux milieux que cette personne fréquentait (professionnel, social, communautaire ou autre). Les services sont alors offerts en fonction des besoins spécifiques et de l’impact qu’a le décès sur l’organisation et les gens qui la fréquentent.

Une telle intervention vise à gérer et diminuer la potentielle désorganisation du milieu. Aussi, cela permet de prévenir la contamination des émotions entre les personnes et la contagion du suicide au sein même du milieu.

 

Milieux scolaires

Vue les spécificités des milieux scolaires, des protocoles particuliers ont été mis en place, notamment en partenariat avec la Commission Scolaire de Laval et le Collège Laval. Ces protocoles ont établi une série de mesures visant une intervention rapide et coordonnée, afin de gérer et diminuer la potentielle désorganisation du milieu scolaire. Aussi, cela permet de prévenir la contamination des émotions entre les gens touchés (élèves, enseignants, employés) ainsi que la contagion du suicide au sein même de l’établissement.

 

Le protocole régional de postvention

À Laval, l’équipe spécialisée en prévention du suicide coordonne le protocole régional de postvention. Cette équipe oriente les divers milieux et les personnes touchées par un suicide afin que tous reçoivent les services dont ils ont besoin. Le partenariat avec la division Urgence sociale de Laval et la ligne en prévention du suicide permet à l'équipe de contacter directement les personnes touchées de façon proactive, si celles-ci ne connaissent pas les services.

L’équipe coordonne dans la même lignée l’équipe régionale de postvention, constituée de professionnels issus de plusieurs directions du CISSS de Laval. Cette équipe est déployée lors d’intervention dans les milieux, car ces interventions requièrent en général un plus grand nombre d’intervenants mobilisés en un court laps de temps.

 

CISSS de Laval

Si un suicide survient au sein de notre établissement, contactez votre gestionnaire qui s’assurera d’offrir à votre équipe les services dont elle a besoin, en combinant au besoin le programme d'aide aux employés et le soutien de l'équipe spécialisée en prévention du suicide. Un protocole spécifique sera rédigé d’ici la fin 2020.

 

Comment avoir accès à ces services?

Pour tous les types d’intervention de groupe, vous devez d’abord laisser un message au 450 627-2530, poste 34888 ou par courriel à Ouvre une fenêtre pour la rédaction du courrielesps.cissslav@migration.ssss.gouv.qc.ca. Un professionnel de l'équipe pourra évaluer avec vous la pertinence de tels services et les ajuster à vos besoins. En dehors des heures ouvrables, vous pouvez joindre Info-Social 811 (option 2) pour amorcer le traitement de votre demande.

Ces services sont gratuits.