Chaleur accablante Ressources personnes âgées

Cette page d'information dédiée au COVID-19 présente des directives au réseau de la santé et des services sociaux concernant la chaleur accablante pour les ressources pour la clientèle âgée.

Démarre le chargement du fichier 29 mai 2020 : Lettre du sous-ministre, Yvan Gendron, MSSS - Plan de climatisation

Démarre le chargement du fichier 28 mai 2020 : Lettre du sous-ministre, Yvan Gendron, MSSS - Plan de climatisation 

Démarre le chargement du fichier 26 mai 2020 : Lettre du sous-ministre, Yvan Gendron, MSSS - Poursuite de l'amélioration du confort des résidents et du personnel

Démarre le chargement du fichier 26 mai 2020 : Tableau climatisation dans les CHSLD 

Démarre le chargement du fichier Mesures de prévention et contrôle des infections pour l’utilisation des climatiseurs mobiles et des ventilateurs sur pied en milieux de soins dans un contexte de COVID-19

Bien que l’avis intérimaire mette en garde certains risques associés aux unités portatives auprès de personnes atteintes de COVID-19, il ne faut pas interpréter le tout de façon trop restrictive. En fait, l’avis précise la chose suivante :

« Une évaluation du risque est requise localement pour déterminer si les avantages dépassent les désavantages de l’utilisation de ces appareils. Les bénéfices du confort versus la sécurité des usagers et du personnel doivent être étroitement analysés et un environnement sécuritaire et confortable doit être assuré. »

Ainsi, considérant les effets de la chaleur extrême sur la santé et la vulnérabilité des personnes âgées, nous sommes d’avis que les bénéfices de l’utilisation de ces appareils sont plus grands que les inconvénients. À la lumière de l’expérience vécue à l’été 2018, les avantages sont indéniables.

L’avis définit de multiples balises liées à l’utilisation de ventilateurs et climatiseurs portatifs en milieu de soin, même en présence d’usagers suspectés ou confirmés COVID-19. Il est donc possible d’utiliser ces appareils dans les milieux de soins en période de chaleur extrême, en insistant sur l’importance de respecter les balises énoncées dans l’avis de l’INSPQ.